Louis-Ferdinand Céline - Voyage au bout de la nuit

CITATIONS (43)

Ce n’est point qu’elle fût laide, Mme Puta, non, elle aurait même pu être assez jolie, comme tant d’autres, seulement elle était si prudente, si méfiante qu’elle s’arrêtait au bord de la beauté, comme au bord de la vie, avec ses cheveux un peu trop peignés, son sourire un peu trop facile et soudain, des gestes un peu trop rapides ou un peu trop furtifs.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Pendant des funérailles soignées on est bien tristes aussi, mais on pense quand même à l’héritage, aux vacances prochaines, à la veuve qui est mignonne, et qui a du tempérament, dit-on, et à vivre encore, soi-même, par contraste, bien longtemps, à ne crever jamais peut être... Qui sait ?

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Il existe pour le pauvre en ce monde deux grandes manières de crever, soit par l'indifférence absolue de vos semblables en temps de paix, ou par la passion homicide des mêmes la guerre venue.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Après tout, pourquoi n'y a-t-il pas autant d'art possible dans la laideur que dans la beauté ? C'est un genre à cultiver voilà tout.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

La beauté, c'est comme l'alcool ou le confort, on s'y habitue, on n'y fait plus attention.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Celui qui parle de l'avenir est un coquin. C'est l'actuel qui compte. Invoquer sa postérité, c'est faire un discours aux asticots.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresses.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Faire confiance aux hommes, c'est déjà se faire tuer un peu.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Quand on a pas d'imagination, mourir c'est peu de choses, quand on en a, mourir c'est trop.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

La plupart des gens ne meurent qu'au dernier moment ; d'autres commencent et s'y prennent vingt ans d'avance et parfois davantage. Ce sont les malheureux de la terre.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Presque tous les désirs du pauvre sont punis de prison.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

La médecine, c'est ingrat. Quand on se fait honorer par les riches, on a l'air d'un larbin ; par les pauvres, on a tout du voleur.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Ne croyez jamais d’emblée au malheur des hommes. Demandez-leur seulement s’ils peuvent dormir encore…si oui, tout va bien. Ça suffit.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Il faudra endormir pour de vrai, un soir, les gens heureux, pendant qu’ils dormiront, je vous le dis, et en finir avec eux et avec leur bonheur une fois pour toutes. Le lendemain on en parlera plus, de leur bonheur, et on sera devenu libre d’être malheureux tant qu’on voudra […].

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Autant pas se faire d'illusions, les gens n'ont rien à se dire, ils ne se parlent que de leurs peines à eux chacun, c'est entendu. Chacun pour soi, la terre pour tous.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Au long des berges, le dimanche et la nuit les gens grimpent sur les tas pour faire pipi. Les hommes ça les rend méditatifs de se sentir devant l'eau qui passe. Ils urinent avec un sentiment d'éternité, comme des marins. Les femmes, ça ne médite jamais. Seine ou pas.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit

Donc pas d'erreur ? Ce qu'on faisait à se tirer dessus, comme ça, sans même se voir, n'était pas défendu ! Cela faisait partie des choses qu'on peut faire sans mériter une bonne engueulade. C'était même reconnu, encouragé sans doute par les gens sérieux, comme le tirage au sort, les fiançailles, la chasse à courre !... Rien à dire. Je venais de découvrir d'un coup la guerre tout entière.

Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit