Louis-Ferdinand Céline - Entretien avec Albert Zbinden

CITATIONS (2)

Je crois que j'ai eu, inconsciemment sans doute, mais j'ai eu grand soin de ne pas être mandarin de la littérature; je l'ai pour ainsi dire cherché. Et pour tout avouer, si je me suis mis tant de gens à dos, l'hostilité du monde entier, je ne suis pas très certain que ça ne soit pas volontairement. Précisément pour ne pas être populaire, ne pas avoir à être flatté par un tel et prendre de l'importance, ce qui est une chose hideuse, n'est-ce pas ? J'ai donc cherché pour ainsi dire la modestie, et même la réprobation générale. Je ne peux pas dire que je l'ai absolument cherchée, mais enfin, ça s'...

Louis-Ferdinand CélineEntretien avec Albert Zbinden

- Je vais vous poser une question peut être un peu naïve : Pour quelle raison est-ce que vous avez fait paraître ce nouvel ouvrage, D'un château l'autre ? - Dame, évidemment, c'est surtout pour des raisons économiques, pour parler gentiment. Je suis l'objet d'une sorte d'interdit depuis un certain nombre d'années, et en faisant paraître un ouvrage qui est malgré tout assez public, puisqu'il parle de faits bien connus, et qui intéressent tout de même les français, - puisque c'est une petite partie, toute petite mais enfin quand même, une petite partie de l'histoire de France : je parle de Pétai...

Louis-Ferdinand CélineEntretien avec Albert Zbinden